Nevers et son Fil Bleu, une balade incontournable

Et si, au lieu de partir très loin, on allait à la découverte de notre propre ville ? Bien souvent nous ignorons les trésors que recèle notre patrimoine, et pressés par le quotidien, nous omettons de nous arrêter devant des monuments, vitraux, bâtisses ou détails architecturaux pourtant remarquables. Pour redécouvrir Nevers, suivez le Fil Bleu !
Cathédrale Nevers

Le Fil Bleu : une idée simple et ingénieuse

Créé en 1994, le Fil Bleu est cette étroite bande peinte en bleu qui court le long de certaines rues à Nevers, vous entraînant, si vous voulez bien le suivre, dans deux circuits de promenade urbaine. Une bonne manière de découvrir les plus beaux endroits de la ville !

Pour commencer, rendez-vous à l’Office tu Tourisme, point de départ du 1er circuit, celuiLe Fil Bleu des quartiers anciens. Vous pourrez retirer un livret permettant de bien suivre le chemin, avec des détails sur les découvertes qu’il offre.

Les enfants ne sont pas oubliés, avec un livret-jeu, « Suis-moi dans Nevers », animé par la petite comtesse Mahaut, fille du Comte de Nevers, Pierre de Courtenay…

Aux étapes du parcours, des plaques murales et autres lutrins apporteront d’autres informations. Les deux circuits font respectivement 2,3 et 2,6 km.

Le circuit Saint-Martin/Saint-Etienne

Le premier circuit nous fait traverser le quartier commerçant, et le bourg Saint-Etienne. Demeures médiévales et hôtels particuliers se succèdent, et nous découvrons le Palais ducal. Bâti à la fin du Moyen-Âge, il fut agrandi et redécoré au XVIème siècle par les ducs de Nevers.

Le Palais Ducal

Nous visitons chapelles et églises au gré de nos envies, toujours en suivant le Fil Bleu : la chapelle Sainte-Marie, avec sa façade baroque unique en France ; l’église Saint-Pierre, et ses fresques italiennes en trompe-l’oeil, fascinantes ; enfin l’Eglise Saint-Etienne, trésor de l’art roman.

Le circuit des faïenciers

Ensuite, le second circuit contourne la cathédrale, que l’on prendra le temps de visiter, pour découvrir son baptistère carolingien, son choeur roman, sa nef gothique, et bien sûr sa magnifique série de vitraux contemporains, la plus grande d’Europe avec 130 baies et 1052 m2 de verrières, fruit de 30 ans de travaux réalisés par 5 artistes : Jean-Michel Alberola, Gottfried Honegger, François Rouan, Raoul Ubac et Claude Viallat, en collaboration avec différents maîtres verriers.

Un vitrail de Jean-Michel Alberola

Un vitrail de Jean-Michel Alberola

Le Fil Bleu s’engouffre ensuite dans le quartier des faïenciers, « haut lieu de l’artisanat local qui connut son heure de gloire aux XVIIème et XVIIIème siècles. Outre la présence de l’ancienne faïencerie de l’autruche et de son four, on peut découvrir dans ce quartier la Porte du Croux (XIVème siècle) et les vestiges des remparts, ainsi que des maisons à pans de bois » (source : Nevers.fr)

Le Fil Bleu Numérique

Aujourd’hui, le Fil Bleu s’est enrichi de sa version numérisée, grâce à la technologie Flashcode. Grâce aux codes-barres visibles sur les plaques du parcours, on accède au contenu numérique correspondant : « Des anecdotes, images et sons racontent ainsi Flashcodel’histoire du Perroquet Ver-Vert, de Jean-Claude Flamen d’Assigné, maire de Nevers sous la Révolution, ou proposent de découvrir l’intérieur de monuments fermés au public ».

Cette technologie renforce l’objectif initial du Fil Bleu, qui était de rendre plus accessible le circuit touristique dans la ville, mais aussi de redynamiser son commerce et son artisanat.

Des commerçants et artisans d’art partenaires du Fil Bleu sont localisables dans la version numérique. Grâce à leurs propres flashcodes, ils offrent à leur clientèle informations pratiques et promotions exceptionnelles.

Fil Bleu – Office du Tourisme de Nevers
4 rue Sabatier
58 000 Nevers
Tél : 03 86 68 46 00

http://www.nevers-tourisme.com/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *